Enceinte malgré les règles : est-ce vraiment possible ?

Plusieurs femmes se trouvent souvent dans des situations difficiles. Entre menstruation et grossesse, les femmes sont souvent confrontées à des dilemmes. En effet, des saignements sont possibles chez la femme enceinte. De ce fait, plusieurs femmes sont confuses entre la grossesse et les saignements. Cependant, les saignements ne présentent pas de risque pour le bébé. L’hémorragie peut avoir des causes diverses et ne s’appelle pas une période. Pour plus de précision, veuillez consulter ci-dessous les possibles causes de ces saignements.

Le saignement d’implantation.

Après un rapport sexuel, la femme a tendance de faire un diagnostic de son corps elle même. En effet, plusieurs femmes optent pour le test afin de savoir si elle est enceinte ou pas. Mais souvent, elles sont confrontées à de surprise. En effet, nombreuses sont les femmes qui saignent et pensent qu’il s’agit des menstruations. Dans ce cas, le retard règle ne se manifeste pas. Seulement, le test effectué constate une grossesse. Alors la question se pose, pourquoi le saignement alors que la femme est enceinte?

Le saignement d’implantation ou saignement de nidation a lieu environ une semaine après l’ovulation supposée. Lors de l’implantation, de légères lésions de la paroi utérine peuvent se produire. Le saignement est alors moins important que pendant les règles et ne dure généralement qu’un jour, dans des cas exceptionnels jusqu’à cinq jours.

C’est parfois le cas si la paroi de l’utérus est particulièrement élevée ou si plusieurs ovules sont implantés en même temps. Le sang est frais et de couleur rouge clair lors d’un saignement d’implantation. Cela signifie qu’on peut la distinguer des saignements localisés. Souvent, l’implantation s’accompagne d’une traction légère à forte dans le bas-ventre.

Les saignements en début de grossesse.

Au début de la grossesse, l’organisme doit d’abord s’habituer aux changements de taux hormonaux. Les hormones doivent se stabiliser. Les fluctuations hormonales peuvent également se manifester par de légers saignements, qui s’arrêtent rapidement. La femme enceinte présente de multiple symptômes de grossesse tel que les nausées, le règle retard etc. Pourtant, elles ont des saignements!

Plusieurs pensent qu’il s’agit d’une trouble du cycle menstruel. Mais en consultant son gynécologue, la femme constate qu’elle est enceinte alors qu’elle saigne. En effet, les femmes enceintes peuvent avoir des saignements.  Parfois, il y a de petits détachements de parties du placenta qui ne sont pas graves. Une femme sur cinq constate des saignements au début de sa grossesse. Dans plus de 50 cas, ces saignements ne mettent pas en danger la grossesse.

Quand contacter son médecin ?

Si le saignement s’aggrave, il est recommandé de se rendre rapidement chez le médecin, le gynécologue ou la sage femme. En effet, le corps jaune peut être affaibli et il peut y avoir une carence en progestérone, l’hormone du corps jaune. Le corps jaune s’est développé à partir des restes du follicule qui reste dans l’ovaire au moment de l’ovulation. Il produit de la progestérone jusqu’à ce que le placenta en croissance puisse prendre le relais.

Cette hormone est nécessaire de toute urgence pour maintenir la grossesse. S’il y en a trop peu dans le sang, une administration supplémentaire d’hormones peut aider à maintenir l’embryon en place. Il y a aussi très rarement des cas où le corps était tellement habitué aux saignements mensuels qu’il continue à saigner pendant la grossesse. Cependant, cela est vraiment rare et ne se produit généralement que pendant le premier trimestre de la grossesse. Le saignement est alors plus faible que d’habitude pendant les règles.