10 choses à savoir sur la grossesse si vous voulez tomber enceinte (ou pas) !

La grossesse crée souvent polémique : des femmes souhaitent vivement avoir un enfant, tandis que d’autres veulent éviter de tomber enceinte. Les avis se partagent concernant le fait de désirer un enfant.

Que vous fassiez partie de celles qui tentent de tomber enceinte ou du groupe des femmes qui n’ont pas encore envie d’une grossesse, ces 10 informations sont essentielles pour que vous puissiez avancer dans la vie :

1. Un spermatozoïde peut survivre jusqu’à 5 jours in utero

Bien que les spermatozoïdes meurent 48 à 72 heures après l’éjaculation, il est possible que certains spermatozoïdes plus résistants survivent jusqu’à 5 jours. Ainsi, il y a un risque qu’une femme tombe enceinte si elle a des rapports sexuels non protégés quelques jours avant la période de fécondité.

2. Uriner après la relation sexuelle n’empêche pas la grossesse

Aller aux toilettes juste après les rapports sexuelles n’est pas efficace pour éviter de tomber enceinte. En effet, une éjaculation peut comporter entre 200 à 500 millions de gamètes masculins, la perte de sperme avec l’urine n’est pas un facteur déterminant pour empêcher une éventuelle grossesse.

3. Les cycles irréguliers ne rendent pas la grossesse totalement impossible

Celles qui ont un cycle menstruel irrégulier auront plus de difficultés à déterminer leur période de fertilité. Mais, cela n’empêche pas la fécondation. Quoi qu’il en soit, que vous souhaitiez ou non tomber enceinte, il est toujours recommandé d’avoir un suivi médical.

4. Le mucus cervical peut être incompatible avec le sperme

Dans certains cas, la glaire cervicale de la femme peut présenter des caractéristiques hostiles au sperme de son partenaire, ce qui réduit les chances de survie des spermatozoïdes.

Pour les couples qui ne veulent pas d’une grossesse, le préservatif empêche toute irritation dans le corps de la femme. Pour celles qui souhaitent avoir des enfants, il peut être nécessaire de recourir à des techniques de fécondation in vitro ou d’insémination artificielle.

5. Il est possible de tomber enceinte juste après avoir suspendu la pilule

Bien que les chances que cela se produise soient fortement réduites, celles qui ont l’intention d’éviter une grossesse ne devraient pas compter sur “l’effet protecteur” de la pilule après avoir suspendu son utilisation. Pour les personnes qui attendent un bébé, il est préférable d’éviter le stress.

6. Le stress peut interférer avec l’ovulation

Les femmes qui ont un fort désir de grossesse et qui ne peuvent pas, même après plusieurs tentatives, peuvent développer de l’anxiété et du stress, ce qui entrave l’ovulation. Ceux qui sont confrontés au stress ou à la dépression pour d’autres raisons peuvent également avoir cette difficulté, car notre système émotionnel interfère avec l’action des hormones sexuelles.

7. Certains médicaments peuvent réduire l’action de la pilule

Certains types de médicaments peuvent affecter l’effet de la pilule contraceptive et réduire. Le plus populaire est la rifampicine, un antibiotique qui réduit l’effet de la pilule jusqu’à 50%.

D’autres antibiotiques, anticonvulsifs et remèdes naturels (en particulier à base de plantes) peuvent également interférer avec l’efficacité de la pilule. C’est pourquoi il faut toujours en parler à son médecin ou à son pharmacien avant de prendre un médicament.

8. La difficulté de tomber enceinte n’est pas la même pour toutes les femmes

Si vous avez rencontré de nombreux obstacles et difficultés pour concevoir votre premier enfant, sachez que cela ne doit pas nécessairement se répéter lorsque vous concevez votre deuxième enfant. De même, une première grossesse sans problème majeur ne garantit pas que la suivante suivra le même schéma.

9. Rien n’oblige à maintenir en l’air les jambes après le rapport sexuel

Au moins selon la science, rien ne prouve l’efficacité de rester dans cette position pour augmenter les chances de concevoir un enfant. Toutefois, certains experts affirment que cette astuce permet d’éviter la perte de sperme, qui pourrait s’écouler.

10. Les lubrifiants intimes peuvent rendre la fertilisation difficile

Selon plusieurs experts en fertilité, les lubrifiants intimes ont tendance à “retenir” les spermatozoïdes plus longtemps dans l’environnement acide du vagin, ce qui finit par détruire les gamètes. Ainsi, pour celles qui souhaitent tomber enceinte, il est recommandé d’éviter d’utiliser ce genre de produit afin de faciliter l’arrivée des spermatozoïdes dans la glaire cervicale, qui est alcaline.

N’oubliez pas de consulter un gynécologue pour dissiper vos doutes sur ce qui peut booster la fertilité ou empêcher de tomber enceinte. L’accompagnement d’un professionnel en qui vous pouvez avoir confiance est primordial pour optimiser les chances de concevoir un bébé. 

Les informations contenues sur cette page sont proposées uniquement à titre d’information. Il n’est pas destiné à remplacer les conseils et l’expertise des médecins et autres spécialistes.