5 idées reçus sur les bébés.

Avoir un enfant est certainement une expérience pleine de surprises. Les découvertes et les joies avec le développement des petits sont nombreuses, mais les plus grandes surprises peuvent venir quand on se souvient de tout ce qu’on pensait être vrai avant d’avoir un enfant.

Des affirmations telles que “Je ne vous habituerai qu’aux aliments naturels” ou “Je n’essaierai jamais de calmer mon enfant avec de la nourriture” et même “Je n’essaierai jamais de calmer mon enfant avec des aliments qui ne sont pas naturels” sont quelques exemples d’affirmations qui peuvent être courantes jusqu’au moment où vous vous surprenez à faire tout ce que vous aviez nié. Apprenez-en plus sur les autres choses auxquelles nous croyons avant d’avoir des enfants.

1 – Les nouveau-nés dorment toute la journée

On dit que la prime enfance est plus facile à gérer, on dit “petite personne petits problèmes et grande personne grands problèmes”. En effet, bien que les nouveau-nés dorment beaucoup, environ 18 heures par jour. Cependant, ils le font environ 3 à 4 heures à la fois, ce qui signifie qu’ils se réveilleront plusieurs fois pendant la journée et la nuit. En outre, les pauses ne sont pas aussi calmes qu’elles le paraissent, car elles sont accompagnées de pleurs, d’irritations, de faim et d’autres signes qui indiquent que le bébé est agité. Une fois que le bébé est là, les parents font face à l’apprentissage de leur enfant aussi bien de jour que de nuit. Et ceci quelque soit le sexe du bébé, les enfants réagissent généralement de la même façon car ils découvrent un monde. Une petite fille peut être aussi bruyante et active qu’un petit garçon.

2 – Habituer les enfants aux aliments naturels et sains.

La santé de bébé et des enfants en bas âge semble si fragile que les parents estiment à juste titre qu’il est mieux de leur donner uniquement des aliments naturels. Croire que les aliments transformés ne feront pas partie de la vie quotidienne des petits est une théorie qui ne s’applique généralement pas dans la pratique. Cuisiner et pétrir des légumes tous les jours ou même préparer du porridge avec des fruits est une façon saine d’apprendre aux enfants à manger sainement, mais cela n’est pas toujours pratique. En outre, les parents doivent se rappeler que les enfants ont aussi une volonté propre et peuvent avoir envie de manger d’autres choses, peut-être moins saines, ce qui, bien que cela doive être contrôlé, n’est pas forcément mauvais.

“La nourriture est un réconfort pour l’âme”, dit le dicton. Mais en plus d’être un réconfort pour votre âme, elle peut aussi réconforter votre enfant. C’est pourquoi, bien que beaucoup de gens disent que face à une situation conflictuelle, où l’enfant est irrité et impatient, ils n’utiliseront jamais la nourriture pour calmer le petit, la nourriture est souvent utilisée comme une aide pour calmer les esprits. Et ça marche vraiment.

3 – La vie sociale avec de nouvelles “mamans amies”

Il est courant de voir des mères en herbe partager leurs doutes et leurs nouvelles. Il est vrai que naissance signifie une toute nouvelle page de sa vie qui commence. Cependant, dès la naissance du bébé, les choses ont tendance à se précipiter et les mamans n’arrêtent pas de courir après leurs enfants, leurs activités ou les problèmes de leurs enfants. C’est pourquoi, la plupart du temps, les amitiés se poursuivent, mais les mamans ont tendance à se rencontrer moins souvent qu’elles ne le souhaiteraient, ce qui entraîne une vie sociale quelque peu limitée. Il en va de même pour la liberté de la future maman, elle sera beaucoup plus réduite. Vous pourriez toujours nouez avec le monde extérieur plus tard, surtout à la première journée d’école, les mamans auront plusieurs intérêts communs. L’éducation des enfants est un sujet intarissable que vous allez apprendre à apprécier.

4 – Croyances et légendes

Même en ces périodes où les légendes ne font plus parties de nos habitudes, les croyances populaires et les théories d’un autre siècle pourraient faire craindre aux futures mamans de mauvaises choses pour leur enfant comme les mauvais esprits ou les handicaps du futur bébé ou autres. On peut entre autres citer les relations entre les aliments et les tâches de naissances, la façon de s’habiller ou de croiser les jambes et le cordon ombilical, les signes extérieurs que le bébé sera un garçon ou une fille…. Heureusement, internet ou notre gynécologue peut nous informer scientifiquement sur l’état des choses. Ceci étant, la pratique de la religion peut également aider les futurs parents à se rassurer.

5 – Relation père-bébé

Ne négligez pas les cours de puériculture avant la naissance de bébé pour gérer la relation père-bébé. Car souvent le papa ne réagit pas toujours comme vous le souhaiteriez. Si vous pensez par exemple laisser le père et l’enfant seuls sans intervenir, dans la réalité, cela sera vraie jusqu’au moment où votre mari décidera de se moquer de votre bébé ou lui donnera une barre de céréales pour le déjeuner et que vous commencerez à croire qu’il essaie de jouer avec lui comme il joue à la poupée. Toutefois, dans ces cas-là, retenez-vous et détendez-vous. Ayez à l’esprit qu’il veut autant son bien que vous et qu’il a tous les droits du monde de jouer avec son bébé, même à sa manière. Il continuera à faire tout cela et ils trouveront cela très drôle.

Il est à noter que la routine après avoir eu un enfant varie d’une famille à l’autre, alors attendez le moment venu et laissez votre intuition de mère parler plus fort, vous saurez comment agir au bon moment. Profitez de votre grossesse et du moment agréable où vous voyez votre enfant évoluer chaque jour, à chaque crawl.