Comment réussir à faire manger des légumes à ses enfants ?

Si vous êtes un père ou une mère vous savez combien il est difficile de faire manger des légumes à vos enfants. C’est surtout au cours des premières années de la vie que le goût de l’enfant se forme, mais il est important qu’il goûte la nourriture pour savoir quel goût a-t-elle. Nous, les adultes, sommes déjà habitués à consommer des légumes verts, nous ne devons pas oublier que c’est une question d’habitude et que les habitudes se créent au fil du temps. Au début, il n’est peut-être pas si simple de faire manger aux enfants tous les aliments qui seront bons pour leur santé.

10 astuces simples qui vous faciliteront la tâche

  • Utiliser les bonnes épices

Le goût de chacun d’entre nous est différent, on ne sait pas quelles épices les enfants préfèrent. Ici, la règle est de tester. Utilisez différents types d’assaisonnement et faites attention à celui qui est le mieux accepté par les plus petits. Notez quelques combinaisons qui sont généralement réussies : carotte au gingembre, légumes verts, comme le brocoli, avec de l’ail et une salade de feuilles assaisonnée de moutarde et de miel.

  • Insistez pour qu’ils essaient plus d’une fois

Certaines études indiquent que les enfants qui ont refusé certains aliments commencent généralement à les accepter après les avoir goûtés 8 à 10 fois. Après quelques dégustations, la nourriture initialement rejetée devient familière et le goût s’habitue.

  • Des légumes savoureux

En plus d’être un moyen facile à préparer, la torréfaction des légumes fait caraméliser le sucre présent dans ces aliments. De cette façon, ils deviennent plus “doux” et l’arôme devient également plus attrayant. Vous pouvez utiliser l’huile d’olive pour ajouter une touche spéciale et rendre les légumes encore plus délicieux.

  • Laissez les enfants choisir

Emmener les enfants au supermarché n’est pas toujours une tâche facile, mais cela peut être un moyen pour eux de choisir les légumes qu’ils veulent manger. De plus, cette attitude encourage l’indépendance des enfants. Au moment de servir, rappelez-leur que ce sont les aliments qu’ils ont eux-mêmes choisis.

  • Râper les légumes au format spaghetti

Les enfants aiment les nouilles, non ? Avez-vous déjà pensé à faire des nouilles de légumes ? Vous pouvez couper normalement avec le couteau ou utiliser une sorte de râpe qui donne cet effet. Courgettes, carottes, betteraves et potirons ne sont que quelques exemples de légumes qui peuvent être utilisés pour faire ce genre de spaghetti.

  •  “Camoufler” les légumes avec d’autres aliments

Beurre, bacon, fromage… Si votre enfant aime certains aliments plus caloriques et moins sains, introduisez les légumes mélangés à ces ingrédients. Une bonne idée est de gratiner les légumes avec du fromage et de saupoudrer des petits morceaux de bacon sur le dessus. Beaucoup plus attrayant que les légumes purs, n’est-ce pas ? Avec le temps, les petits s’y habituent et vous pouvez laisser les plats plus sains et moins caloriques.

  • Faire de la purée de légumes

Transformer les légumes en purée est une idée pratique, car vous pouvez les congeler en petites portions et les servir de différentes manières. Il peut être accompagné de viande ou de poisson, de boulettes de viande, de tartes ou de riz. Les carottes, les brocolis, les patates douces, le potiron et les petits-pois sont quelques exemples de légumes qui peuvent être congelés.

  • Faire des jus de légumes

La préparation de jus de légumes est un autre bon conseil pour inclure les légumes dans l’alimentation des enfants. Le chou, la betterave, les épinards, le concombre sont d’excellents ingrédients pour faire un délicieux jus. Idéalement, n’ajoutez pas de sucre à ces jus, mais si l’enfant fait une grimace, vous pouvez mettre un peu de miel. Mais n’oubliez pas : la mastication est importante pour le développement des petits. Ils ne doivent pas se nourrir exclusivement de liquides et d’aliments pâteux.

  • Utiliser des crèmes et des sauces

Fromage à la crème, beurre de cacahuètes, ketchup… Pourquoi ne pas tremper une petite carotte dans une de ces crèmes ? Je suis sûr qu’elle sera plus séduisante. Toute crème ou sauce qui est appréciée des enfants peut être utilisée à leur avantage au moment des repas, mais il faut veiller à ne pas en abuser.

  • Encourager les enfants et donner le bon exemple

Il ne vous servira à rien de continuer à citer aux enfants les bienfaits que les légumes apportent à leur santé. À ce stade, ils ne sont pas trop inquiets de ces choses. Dites-leur plutôt que les légumes les rendront plus forts et plus gros. Si nécessaire, montrez des exemples de personnes ou de personnages qu’il admire, en insistant sur le fait qu’ils mangent aussi sainement. Et n’oubliez jamais : l’enfant suit les exemples qu’il a à la maison.

Et surtout : n’abandonnez pas !

Tous ces conseils sont destinés à vous aider dans cette difficile aventure qu’est l’éducation d’un enfant et personne n’a dit que ce serait facile. Une règle d’or est de ne pas faire de comparaisons. Le fils de votre ami aime le brocoli et ne se soucie même pas du chocolat ? C’est très bien. Ne vous blâmez pas, car la vôtre se jette par terre à chaque fois que vous voyez une carotte. Dans ces moments-là, la patience est le mot-clé. Plus que de la patience, de la persévérance. Et si après avoir insisté, il ne veut toujours pas manger, c’est bien aussi. Vous ne couvrez pas tant que ça ! Aucun enfant n’est semblable à un autre. Une heure ou l’autre, vos efforts seront récompensés.