5 conseils pour prévenir les naissances prématurées

Selon l’Organisation mondiale de la santé, une dizaine de bébés naissent prématurément sur la planète. Les statistiques effraient de nombreuses femmes enceintes et soulèvent de nombreuses questions sur les causes du problème et les formes de prévention.

Les principales causes de l’accouchement prématuré

Une naissance est considérée comme prématurée par les spécialistes lorsqu’elle a lieu jusqu’à trois semaines avant la date prévue. On distingue plusieurs causes de la naissance prématuré des bébés. Certains facteurs sont directement liés à la mère et à son état de santé comme les problèmes à l’utérus par exemple. D’autres facteurs sont spécifiques à la période de gestation. Par fois, l’âge de la femme enceinte, les antécédents de naissance prématurée et les maladies dont elle est porteuse peuvent influencer négativement le développement de la grossesse, de même que l’éclampsie, la grossesse multiple, les malformations du fœtus, les anomalies de l’utérus et le manque de contrôle prénatal. Des habitudes telles que le tabac, l’alcool et les drogues, ainsi que le stress émotionnel et les éventuels accidents dont la mère peut être victime sont également des causes courantes de naissance prématurée.

Comment éviter une accouchement prématurée ?

De nos jours, le suivi prénatal est un outil formidable pour contrôler les facteurs de risque liés à une grossesse et éviter les risques de mal formation du bébé. Par ailleurs, il est possible de prévenir la naissance prématuré. Ainsi, il faut prendre soin de la santé des parents notamment celle de la mère. Aussi, le suivi prénatal doit être bien appliqué car cela peut aider non seulement à détecter les facteurs de risque, mais aussi à prévenir des problèmes plus graves à l’approche de l’accouchement. Cependant, la femme enceinte peut prendre des précautions personnelles pour le bon développement du fœtus.

L’importance d’une bonne hydratation pendant la gestation

Il est important de boire beaucoup d’eau pendant la journée, même pour les femmes qui ne sont pas enceintes. Et puis, le manque d’eau peut provoquer des contractions, un facteur qui peut faire avancer le travail prématuré. Aussi, il faut faire attention à la couleur de l’urine car si elle est jaune pâle, vous prenez pas suffisamment d’eau. Mais attention : les femmes enceintes ont davantage besoin d’aller aux toilettes et la consommation d’eau augmente ce besoin. Toutefois, il ne faut pas laisser votre vessie trop pleine, car cela peut également provoquer des contractions et menace la santé de votre enfant.

Prenez en compte de l’âge gestationnel

Plus la grossesse est avancée, plus la taille du col de l’utérus est petite. Pendant chaque période de gestation, il devrait avoir une largeur spécifique, selon les experts :

16 à 20 semaines : de 4 à 4,5 cm

24 à 28 semaines : de 3,5 à 4 cm

32 à 36 semaines : de 3 à 3,5 cm

Si vous remarquez que l’ouverture de votre col de l’utérus est inférieure à quatre centimètres et que vous constatez des symptômes de naissance prématurée, consultez immédiatement votre médecin. Aussi, il faut prendre en compte l’âge gestationnel car une grossesse avancée peut provoquer des complications lors de l’accouchement. Aussi, c’est un réel menacé par rapport à la votre santé et à celle de votre enfant.

Prenez soin d’ecarter le temps entre les grossesses

Pour prévenir la naissance prématuré, il faut mettre des écarts entre les temps de grossesse. Avant que les neufs mois depuis le dernier accouchement se soient écoulés, tomber à nouveau enceinte peut engendrer un risque de naissance prématurée. Si cela se produit, rendez vous immédiatement à l’hôpital et consultez votre médecin pour obtenir des conseils supplémentaires. Toutefois, il est important que les deux parents prennent bien le soin d’éviter les risques que le nourrisson peut subir suite à la naissance prématuré.

La santé : un point essentiel pour mener à terme votre grossesse

Il est essentiel de rester en bonne santé pour ceux qui veulent prévenir la naissance prématurée. Essayez de manger correctement, faites une activité physique légère (sauf si le médecin vous demande d’arrêter) et réduisez vos habitudes comme le tabac et l’alcool. Ces mesures permettent d’éviter des problèmes tels que l’éclampsie et le diabète gestationnel, qui peuvent conduire à un accouchement précoce. Aussi, i est important de prendre soin de la santé de la mère pour éviter les risques d’infection et la mal formation du bébé.

Ne jamais négliger les symptômes d’une accouchement prématurée

Selon les experts, une quantité supérieure à cinq contractions dans en une heure peut être une indication de naissance prématurée. Toutefois,  les saignements vaginaux avec coloration rouge vif, le gonflement des mains et du visage ainsi que la gêne pour uriner, la douleur dans la région lombaire et pression dans la région pelvienne ne sont pas à négliger. Aussi, ces derniers peuvent s’avérer néfastes pour le fœtus et la mère. Par ailleurs la prise en charge de ces soins n’exclut pas l’importance d’un suivi médical régulier pour ne pas finir au soins intensifs avant la date prévue pour l’accouchement. Les symptômes ou les réactions atypiques pendant la grossesse doivent être signalés immédiatement au professionnel de confiance. Prendre soin de votre santé est important pour le bien être de votre bébé. Ainsi, il faut passer des examens médicaux un peu plus souvent pour bien gérer votre rapport de santé. Aussi, les complications durant le travail peuvent porter atteinte à la santé de votre enfant. D’où l’importance de prévenir la naissance prématurée.