Quel est le bon moment pour avoir un deuxième enfant ?

 Un des doutes de nombreuses femmes qui ont déjà un enfant est de savoir le bon moment pour tomber enceinte de nouveau. Mais y a-t-il vraiment un bon moment ? Les études montrent que le fait d’avoir un deuxième bébé dans un délai très court ou très long peut accroître les risques pour la santé.

Choisir l’écart d’âge idéal pour tomber enceinte du deuxième

Le moment “idéal” pour les femmes d’espacer les naissances serait d’au moins 24 mois. Et au maximum 60 mois. En effet, toujours selon les études, cet intervalle entre la naissance de l’un et la conception de l’autre peut affecter non seulement la femme physiquement, mais aussi son état psychologique. L’idéal pour avoir un deuxième enfant est donc entre 2 ans ou au à la limite 4 ans. Le résultat a été obtenu à partir de l’analyse des données de 1 723 084 femmes ayant eu un accouchement à partir de 2011.

Qu’est-il arrivé aux mères anxieuses ?

Parmi les personnes interrogées, environ 30 % n’ont pas attendu assez longtemps, devenant à nouveau enceintes moins de 18 mois après le premier accouchement.

L’étude a montré que de courts intervalles peuvent avoir une incidence sur le risque de complications de la grossesse pour le bébé, comme une naissance prématurée et un faible poids à la naissance. L’idée d’avoir un deuxième enfant peut encourager une mère à être courageuse pendant le processus de sa grossesse.  A la maison, une mère enceinte doit toujours être sereine face au stress quotidien. C’est l’idéal. Il y a également un impact sur les mères, qui peuvent avoir un risque accru de mortalité et de troubles hypertensifs pendant la grossesse, notamment des hémorragies et de l’anémie. Les médecins expliquent que les mères deviennent anémiques après la naissance d’un bébé car elles produisent des globules rouges pour que leurs enfants puissent avoir du folate. Et dans de nombreux cas, elles n’ont pas beaucoup de temps pour se remettre avant de tomber à nouveau enceintes.

Des conseils importants pour la femme qui veut tomber enceinte

En outre, une mère sur cinq souffre de dépression post-post-partum, de sorte que si elles tombent enceintes par la suite, il est très possible qu’elles aient le même problème, car elles n’ont pas eu le temps de se soigner correctement.

L’une des conditions qu’un médecin recommande à une mère enceinte c’est le sommeil. Effectivement, le sommeil chez une mère enceinte est favorable pour un bon déroulement de la grossesse.

D’autre part, les mères qui attendent jusqu’à cinq ans pour avoir un autre enfant peuvent également être confrontées à des risques de santé plus élevés, comme l’hypertension, les troubles rénaux et le diabète, et, si elles ont changé de partenaire, aux risques associés à la pré-éclampsie.

En France, en moyenne, la naissance du deuxième fils ou fille survient après 3,8 ans après le premier enfant.

Dans la majeure partie des cas, le premier enfant face au deuxième enfant peut ressentir de la jalousie envers ce dernier. Cette jalousie peut soit être excessive soit temporaire, cela dépend des conditions internes au sein de la famille. Les parents doivent prendre du temps pour expliquer à l’enfant les diverses changements face à cette nouvelle venue. Lui faire apprendre une pareille nouvelle chez un enfant nécessite beaucoup d’attention.

Mais, en général, les médecins soulignent qu’il n’y a pas de période définie qui fonctionne mieux pour toutes les femmes. Le plus important est que tout le monde soit physiquement et émotionnellement prêt. En France, avoir un enfant unique c’est rare, ils préfèrent en général avoir un deuxième enfant.

L’infertilité primaire peut toucher une femme sur dix or l’infertilité secondaire peut toucher une femme sur vingt. Et bien qu’il n’y ait pas encore de verdict sur l’existence ou non d’un intervalle idéal, l’Organisation mondiale de la santé suggère une période d’au moins 24 mois entre la première et la deuxième grossesse. Avoir un deuxième enfant ne peut être que bénéfique chez les parents.