Allaitement et nutrition de bébé

Une bonne nutrition dès la naissance s’avère l’élément clé d’une vie en santé. Satisfaire aux besoins nutritionnels des bébés est essentiel à la croissance et au développement d’enfants en bonne santé.

Après la naissance du bébé, l’allaitement maternel est encouragé et reconnu comme le meilleur moyen de répondre aux besoins nutritionnels, immunologiques et émotionnels du bébé. Cependant, l’allaitement artificiel représente aussi aujourd’hui une bonne alternative…

Allaitement materne

Le lait maternel contient nombre d’anticorps qui vont permettre au bébé de se défendre contre les maladies extérieures plus facilement, le temps de se créer ses propres anticorps environ trois semaines après sa naissance.

De plus, il évolue avec les besoins du bébé :

– Les premiers jours le lait s’appelle du colostrum. Il est alors épais, jaune, plein d’anticorps et particulièrement riche. Vous en avez moins que le lait « normal  » mais il est suffisant pour l’enfant.

– Au bout du troisième jour, la montée de lait se fait, il y a plus de lait et il est devenu de couleur blanche. Il contient toujours des anticorps mais est légèrement moins riche que le colostrum. Toutefois le bébé en boit plus.

L’avantage pour la maman est qu’elle a toujours du lait à sa disposition quel que soit l’endroit où elle se trouve. Pas besoin de faire de biberons ni de les stériliser. L’allaitement maternel est par conséquent plus économique et il y a aucun risque d’oublier quelque chose en déplacements…

Allaitement artificiel

Ce type d’allaitement n’a jamais empêché les bébés de bien grandir et de devenir de beaux adultes.

L’avantage est que le papa peut participer activement à l’alimentation du bébé ainsi que toute autre personne. La maman a donc plus de liberté de mouvement car tout le monde peut éventuellement donner le biberon à sa place. Cependant, il faut faire les biberons pour toute la journée sans oublier de les stériliser (au moins pendant trois mois, jusqu’à ce que bébé ait une alimentation variée).

Par contre, il faut prévoir tout ce qui est nécessaire lors de déplacements (lait pour bébé). Les biberons prennent de la place parmi les bagages. Le lait n’est pas toujours adapté ponctuellement aux besoins du bébé : il faut penser à changer de lait selon son âge. Enfin, le bébé ne bénéficie pas de la protection apportée par le lait maternel.