Maîtrisez votre cycle d’ovulation grâce à ces petites consignes

ovulation

Le cycle menstruel de la femme est un mécanisme que subit le corps tous les mois. Il prépare le corps à accueillir la grossesse dès la puberté jusqu’à la ménopause. Ce cycle comporte 3 phases : la phase folliculaire, l’ovulation et la phase lutéinique. On s’intéresse ici à l’ovulation. Connaître sa date d’ovulation est l’une des préoccupations pour les femmes qui veulent procréer ou celles qui ne veulent pas encore avoir d’enfant. Cette date joue un grand rôle dans la vie sexuelle du couple. Alors, comment maîtriser son cycle d’ovulation ?

L’ovulation proprement dite

L’ovulation correspond à la deuxième phase du cycle menstruel. L’ovaire libère l’ovocyte II, l’hormone sexuelle de la femme. S’il y a rapport sexuel, l’ovocyte II va fusionner avec un spermatozoïde et donner un œuf grâce au phénomène de fécondation. En général, l’ovulation a lieu le 14e jour du cycle. Le premier jour du cycle correspond au premier jour des règles et que le cycle de la femme dure 28 jours. Certaines femmes peuvent en avoir moins et d’autres plus. Elle varie entre 24 jours et 35 jours.

L’ovulation n’aura lieu qu’une seule fois, mais la période fertile dure environ 7 jours, 5 jours avant la ponte ovulaire et 2 jours après en fonction du métabolisme de chaque femme. Cela peut s’expliquer par le fait que la durée de vie d’un spermatozoïde est de 5 jours et celle de l’ovule de 3 jours. Donc, s’il y a eu rapport sexuel les 5 jours avant l’ovulation ou les 2 jours après, vous pouvez tomber enceinte. Voici quelques consignes qui peuvent vous aider à connaitre votre date d’ovulation. Pour en savoir plus, cliquez ici : www.parents-heureux.fr

Calculer son ovulation

Pour cela, vous devriez savoir à peu près la durée de votre cycle, si c’est un cycle court ou un cycle long. La moyenne est de 28 jours. Les trois phases du cycle ont des durées bien distinctes, la plus importante est celle de la phase lutéinique qui est de 14 jours. Celle de la phase folliculaire varie selon le type de cycle et l’ovulation sépare les deux phases d’une journée.

Grâce à ces données, calculer son ovulation est un jeu d’enfant. Vous faites la différence entre la durée de votre cycle et la durée de la phase lutéinique. Pour le cas général de 28 jours, à soustraire aux 14 jours de la phase lutéinique d’où le 14e jour du cycle.
Pour être plus clair, prenons l’exemple d’un cycle long de 30 jours. La soustraction entre 30 (durée du cycle) et 14 (durée de la phase lutéinique) équivaut à 16. Donc, l’ovulation a eu lieu le 16e jour.

Glaire cervicale ou perte blanche

Une des méthodes pour connaitre sa date d’ovulation en observant les glaires cervicales. La glaire cervicale est une substance blanche et visqueuse sécrétée par les glandes endocervicales du col de l’utérus. Elle est présente tout au long du cycle, mais sa texture varie selon les phases. Pendant la phase folliculaire, au début du cycle, elle est très peu abondante, blanche et épaisse. Elle empêche les bactéries de pénétrer dans le col de l’utérus ainsi que les spermatozoïdes. Plus l’ovulation es proche, plus elle devient fluide et augmente en quantité.

Lors de l’ovulation, elle est plus abondante, fluide élastique et brillante. Sa texture est comparable à celle d’un blanc d’œuf. La glaire cervicale est filante. Les spermatozoïdes arrivent à passer à travers les mailles qui sont semblables à des filets. De plus, le pH du vagin est moins acide ce qui permet aux spermatozoïdes de survivre. Pour la phase lutéinique, la glaire cervicale s’appauvrit et se dessèche. Elle reprend son rôle de protection et de fermeture. À noter que pendant la grossesse et les règles ou menstruations, on n’observe pas de glaire cervicale.

La température basale

La température basale correspond à la température du corps humain qui se situe aux environs de 37° C. Cette méthode consiste à observer les variations de la température corporelle à l’aide d’un thermomètre. Il faut prendre la température tous les matins à la même heure dès le réveil. Une variation entre 36,4°C et 36,7°C pourra être observée au cours du cycle. Pendant la phase folliculaire, elle sera autour de 36,5°C. À l’approche de l’ovulation, la température corporelle diminue et atteindra 36,4°C à l’ovulation. Après, il y aura un pic thermique autour de 36,7°C qui persistera jusqu’à la fin du cycle. L’ovulation correspond donc au moment où la température corporelle est la plus basse.

Ces quelques méthodes vous aideront à connaître la date de l’ovulation. Mais les informations qui se trouvent dans cet article ne pourront pas remplacer l’avis des professionnels de santé. En cas de doute, consultez surtout les obstétriciens. Pour les personnes stériles, il existe des tests d’ovulation disponible en pharmacie pour déterminer la date précise pour devenir maman. Ces tests sont aussi valables pour les personnes qui ont des irrégularités menstruelles.