Astuces pour surmonter les douleurs de l’accouchement

Ce que vous pouvez faire vous-même

Si vous tenez à l’autodétermination pendant la naissance (ce qui est une bonne idée), il existe plusieurs façons d’influencer votre perception de la douleur sans devoir prendre beaucoup d’analgésiques. Cela ne fonctionne peut-être pas toujours, mais cela vaut la peine d’essayer.

1. Bien se préparer mentalement

Il est préférable que vous vous occupiez des différents processus de naissance avant même la naissance. Si vous connaissez les différentes phases de la naissance, vous serez moins inquiète et pourrez mieux vous détendre avant et pendant l’accouchement. Et plus vous êtes détendu, plus votre corps s’ouvre facilement.

Mais attention aux rapports de naissance négatifs. Bien qu’il soit important de rester ouvert à tous les développements, les expériences désagréables d’autres femmes peuvent inutilement alimenter les craintes. Mieux que de demander à tous vos amis ou de parcourir les forums, lisez des livres utiles qui vous mettront en confiance. 

Il est préférable de rester/de devenir positif et calme. Restez ouvert pour d’éventuels virages. La confiance dans votre propre corps et dans les compétences des obstétriciens est la clé d’une plus grande détente.

2. Respirer consciemment

Une bonne respiration facilite beaucoup de choses, même pendant la naissance. Il existe une technique de respiration différente pour presque chaque phase de la naissance. Cela semble plus difficile que ça ne l’est. Laissez votre sage-femme ou dans un cours de préparation à l’accouchement vous montrer comment faire. Mais vous pouvez également trouver des instructions utiles sur YouTube.

3. Utiliser la chaleur

La chaleur détend le corps et l’esprit. C’est pourquoi la baignoire d’accouchement est si populaire dans la phase d’ouverture, surtout lorsque la douleur dans l’abdomen dure de nombreuses heures. Il est possible de se baigner pendant des heures, mais pour beaucoup de femmes, cela devient vite trop. La circulation peut diminuer. Mais même une simple bouillotte peut soulager les crampes dans l’abdomen et le bas du dos. Il est préférable d’en apporter un de la maison et de s’assurer de l’envelopper dans une serviette pour qu’il n’entre pas en contact direct avec la peau.

4. Penser aux changements de poste

Les contractions peuvent être très éprouvantes. Mais parfois, un changement de poste suffit pour se sentir à nouveau mieux. La position allongée, à l’exception du repos, est la pire de toutes les positions de naissance. Essayez plutôt de marcher, de vous accroupir ou de vous allonger dans la position quadrupède. La gravité augmente la pression sur le col de l’utérus. Cela lui permet de mûrir plus rapidement. Et le bébé est également mieux soutenu sur son chemin à travers votre bassin que lorsque vous êtes allongée. Vous trouverez ici un aperçu des meilleures positions de naissance.

5. Essayer la visualisation et l’auto-hypnose

Même si cela vous paraît incroyable, il est tout à fait possible d’influencer positivement la naissance de votre enfant par le biais de l’imagination pure. Par exemple, vous pouvez imaginer que votre corps s’ouvre comme une fleur. Vous pouvez également apprendre à voir dans votre esprit comment votre enfant se fraye facilement un chemin à travers votre corps. Vous pouvez apprendre des techniques à cet effet dans le cadre de cours d’hypnose et de préparation à l’accouchement similaires. Mais même un simple entraînement autogène peut aider.

Ces méthodes ne sont pas non plus une garantie pour une naissance de rêve. Mais ils peuvent vous aider à percevoir la douleur d’une manière complètement différente. Quelques femmes parviennent même à se libérer de la douleur. Mais ce n’est pas du tout l’objectif. Il s’agit plutôt d’apprendre à faire confiance à son propre corps.