Les causes du sommeil agité de bébé

Les problèmes de sommeil des bébés et des jeunes enfants sont multiples. Chaque enfant passe parfois par une période de crise où le sommeil est un peu sensible. Ainsi, découvrez les causes qui peuvent entraîner cet état de sommeil.

Les jours de surmenage où le bébé est surstimulé

Le bébé sommeil agité est parfois causé par le rythme journalier du bébé. En effet, ils peuvent difficilement traiter tous les stimulis qui se précipitent sur lui pendant la journée. Aussi, les bébés ressentent le stress et l’angoisse autour. De ce fait, ils en ont encore des vertiges le soir avant de s’endormir. Si vous trouvez un lien entre votre routine quotidienne et le sommeil de votre bébé, réduisez-le autant que vous le pouvez. Assurez vous de lui apporter une ambiance chaleureuse et une lumière tamisée une heure avant d’aller au lit et introduisez un rituel du soir. C’est le meilleur moyen pour calmer le bébé et l’endormir très facilement.

Le rythme de sommeil nourrisson

Les bébés ont des besoins de faire des siestes et  de sommeil. Parfois, les attentes des parents ne correspondent pas au besoin réel de sommeil du bébé. Par exemple, le fait qu’un bébé dorme de 19 heures à 7 heures du matin est plus l’exception que la règle. S’il doit rester au lit trop longtemps, il aura du mal à s’endormir le soir ou se réveillera fréquemment, c’est ce que l’on appelle trouble sommeil. Il est alors important de bien équilibré le rythme de sommeil et les petits siestes de votre bébé. À chaque réveil, il faut tâcher de lui faire faire un allaitement pour qu’il ressent l’amour et la présence de sa mère. Cependant, le manque de sommeil peut également entraîner des insomnies et un sommeil paradoxal. Alors que certains bébés s’assoupissent simplement lorsqu’ils sont trop sollicités et fatigués, d’autres ont le sommeil agité et rencontrent des problèmes nocturnes. De ce fait, le bébé reste éveiller tout en restant très fatigué. Ces bébés ont du mal à s’endormir, surtout pendant la journée. Le manque de sommeil et de sieste provoque alors un bébé sommeil agité et peut affecter la santé du nourrisson. Par conséquent, certains d’entre eux dorment beaucoup moins qu’ils n’en ont besoin et deviennent de plus en plus grincheux. Dès lors, il importe de bien régulariser la période d’endormissement du bébé afin d’avoir un rythme stable et éviter les problèmes nocturnes.

Le manque d’attention

Certains problèmes peuvent être résolus en faisant beaucoup de câlins. En effet, les nouveaux nés ont besoin de la présence intemporel de leur maman pour se sentir en sécurité. Dès les premières nuits, le pédiatre conseille toujours que le bébé doit dormir dans le lit de ses parents pour éviter le manque d’affection. Aussi, cela évitera les pleurs et lui permettra de passer une douce nuit.

La faim et la soif: les principaux causes du sommeil agité

Le rythme de sommeil du bébé peut être dérangé par un petit creux au ventre. Cela peut être dû au fait que le bébé a plus faim que d’habitude, par exemple à cause d’une poussée de croissance. Un ou quelques repas supplémentaires pendant cette phase font parfois des merveilles. Si vous allaitez, il est préférable d’allaiter au fur et à mesure des besoins plutôt qu’en fonction de l’horloge.

Rythme de sommeil manquant ou inadapté

Nombreux sont les bébés qui ont le sommeil léger et se réveille trop tôt. Si le rythme veille/sommeil ne correspond pas à l’horloge interne, l’enfant ne se repose pas assez. Parfois, il se développe tout seul au cours des mois/années, mais il arrive que les parents doivent établir un rythme et s’y tenir pendant au moins quelques semaines jusqu’à ce que le bébé s’y habitue.

L’immaturité du système nerveux

Les bébés ont des phases de sommeil profond plus courtes et des phases de sommeil léger plus longues que les adultes. En effet, ils sont programmés pour se réveiller plus souvent afin de vérifier que tout est toujours en ordre autour d’eux. Si ce n’est pas le cas, ils se réveillent complètement et attirent l’attention sur eux en criant. Progressivement, les phases de sommeil profond s’allongent et donnent un aspect plus calme de votre bébé. Cependant il y a aussi des bébés qui dorment plus agités que les autres en raison d’un trouble de la régulation. C’est parce qu’ils sont encore plus mauvais pour bloquer les stimulis. C’est pourquoi chaque petit bruit les réveille.  Dans ce cas, il importe de bercer votre bébé pour un retour au calme.

Les signes de la croissance comme facteur de sommeil paradoxal

Les petits signes de développement du bébé peuvent souvent les rendre plus agité. Par exemple, la poussée des dents est le plus connu pour déranger le bébé durant leur sommeil. Dans ce genre de cas, l’on ne peut rien faire à part atténuer le stress et la tension autour de lui. Pour ce faire, tenez votre bébé dans vos bras pour qu’il se sente protégé et apaisé. Cela dit, le bébé va dormir comme un roi au côté de l’attention d’une mère.

Le blocage

Si la mère a eu un accouchement difficile, par exemple avec une césarienne ou une ventouse, et que votre bébé est du genre agité, essayez d’aller chez un bon ostéopathe. Il peut découvrir si une vertèbre s’est déplacée pendant la naissance, ce qui peut entraîner des blocages douloureux dans le corps. Non traités, ils peuvent même entraîner une mauvaise posture et d’autres problèmes. Ces blocages peuvent (mais ne doivent pas nécessairement) être la raison pour laquelle votre bébé pleure beaucoup, crache beaucoup ou ne se repose tout simplement pas avec bébé sommeil agité. Il est alors très important de consulter des médecins pour vérifier si votre petit nourrisson se porte bien.